Vous aimez ce blog? Dite-le en cliquant le bouton:

mardi 27 septembre 2011

Un chômage à géométrie variable pour Le Figaro

Selon Le Figaro, les derniers chiffres du chômage sont rassurants et stables et permettent au gouvernement de souffler. Mais la réalité est-elle aussi rassurante ?

En ouvrant le Figaro ce matin nous pouvions lire le titre rassurant suivant « La hausse du chômage a marqué une pause en août ». Connaissant bien la réalité du terrain, la curiosité du lecteur est piquée au vif. Pourtant, le contenu de l’article raconte une toute autre histoire : « Après trois mauvais mois, les effectifs de la catégorie A reculent de 2000 personnes. Mais la progression se poursuit pour les demandeurs d'emploi en activité réduite. Le gouvernement peut souffler un peu. Après trois mois de forte hausse du nombre de chômeurs en catégorie A à Pôle emploi, le compteur est reparti à la baisse en août. »

Pour connaitre la vérité sur le chiffre réel du chômage en août il faut lire la totalité de l’article qui finalement dévoile timidement le pot aux roses : « Cette quasi-stabilisation, intervenue en pleine crise des dettes souveraines, est toutefois à relativiser, car le nombre de demandeurs d'emploi en activité très réduite (catégorie B, moins de 78 heures de travail dans le mois) ou réduite (catégorie C, plus de 78 heures) a continué, quant à lui, son inexorable progression : + 20.200 inscrits en août, + 102.700 depuis le début de l'année et + 172.500 sur un an. Preuve supplémentaire que la reprise balbutiante de l'emploi se fait essentiellement par le biais de petits boulots à temps partiel. Sur un an, le nombre de chômeurs inscrits dans les catégories A, B et C a progressé de 4,3 %, à près de 4,15 millions de personnes. Selon l'Unedic, il devrait encore croitre de 40.000 d'ici au 31 décembre. ». Nous y voilà ! Le chômage, toutes catégories confondues, a en fait progressé de 0,5 % ! Quant à la catégorie A elle n’a baissé que de 2000 personnes soit de 0,1 % ! Il est donc largement préférable de titrer sur une baisse de -0,1 % que sur une hausse de +0,5 % (catégories A, B et C soit +20 200 personnes de plus en un mois)... Sur un an la hausse du chômage est de 4,3% !

Ces mauvais (vrais) chiffres cachent une dure réalité : le chômage continue d’augmenter, mais la précarisation des emplois est de plus en plus forte. Les jeunes et les plus de 50 ans sont en août beaucoup plus durement touchés que les mois précédents. Pire, Le chômage de longue durée touche un plus haut depuis fin 1999 c’est dire si la situation tout sauf stable !

C’est cette dure réalité qui permet au Figaro de titrer que le chômage fait une pause et que le gouvernement peut soufflet un peu ! Quelle mouche a donc piqué le Figaro ? C’est simple, les chiffres ne s’amélioreront pas et comme cette nouvelle n’est pas très agréable a lire, le journal compte que la plupart de ses lecteurs s’arrêteront au titre très rassurant sur l’action gouvernementale.

Problème : le gouvernement depuis 2007 a déjà beaucoup soufflé et il serait grandement temps qu’il se mette au travail. Mais n’y comptons pas trop, les quelques mois qui nous séparent de l’élection présidentielle ne vont certainement pas être ceux du recul du chômage ni, bien sûr, de la prise en compte par le gouvernement d’une réalité sociale qu’il n’a cessé d’ignorer durant des années. C’est bien pour cette raison que nous allons assister à la place à un festival de mauvaise fois et de maquillage de chiffres. Qu’on se le dise, nous serons manipulés !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Que ne ferait-on pas pour sauver le soldat Sarko, c'est la mission du quotidien de Dassault. Un mensonge de plus ne les gêne pas au Figaro. Ce qui compte, c'est que leur poulain soit réélu l'année prochaine, et ce à n'importe quel prix !

Le Figaro envisage probablement de gagner le concours de mauvaise foi. Les chômeurs et les précaires vont pouvoir se dire selon Saint-Figaro, "Tout va très bien, Madame la Marquise". Cette propagande est pitoyable.

Anonyme a dit…

mon-dieu. - des pauvre regarde - dans les ville et commune bientot la vai crisse le regard sur les èlu va être dure millions d'euros année en année,pour des travaux les vèlo et autre au détriment du biogaz et de l'emploi des jeune et la la facture des mènag'méthane, gaz gratuit et aire comprimé gratuit = 0 euros emploi des jeune sur place sans transport de la production poure les voiture et chauffage électricité déchets verts des communes méthane, gaz gratuite
retrouver les service public gratuite stationnement villes pauvre je suis sur que les grand fortune feron des don pour enrichire la franc

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire